1re Conférence Internationale du PRCF – Introduction de Georges Gastaud

Introduction de Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF

Chers amis et camarades étrangers et français,

Logo PRCF

A l’occasion de cette 1ère conférence du PRCF sur les questions internationales laissez-moi d’abord remercier les amis de France et de l’étranger qui nous font l’honneur d’être présents ici en ce moment de l’histoire mondiale où la crise du capitalisme, qui se double d’une crise de légitimité de l’Union européenne et d’une crise politique de plus en plus explosive en France même, appelle plus que jamais la solidarité des forces communistes et anti-impérialistes à l’échelle de la France, de l’Europe et de la planète entière.

Je voudrais d’abord préciser dans quel esprit le PRCF aborde cette conférence. Composante modeste mais active du Mouvement communiste français et international, le PRCF ne se prend pas pour le Parti communiste de France, même s’il considère qu’il est un ferment essentiel de la renaissance de ce parti aujourd’hui carent. Le PRCF ne conçoit donc pas la présente conférence comme un séminaire international de prestige mais comme un lieu d’échange fraternel permettant de confronter les analyses de manière constructive, en rejetant à la fois l’alignement sur des positions définies a priori et l’excommunication de ceux qui ne penseraient pas de manière conforme. Comme aimait le répéter Lénine en citant Hegel, « la contradiction est la racine de toute vie et de tout mouvement » et il serait triste que le Mouvement communiste international, oubliant la dialectique, refuse de confronter librement les points de vue divers qui peuvent apparaître en ses rangs, y compris parfois entre ceux qui refusent le carcan opportuniste du Parti de la Gauche Européenne et qui continuent de se référer au marxisme-léninisme et à l’internationalisme prolétarien.

Pour autant, le PRCF est porteur d’une ligne claire, héritière des principes qui guidèrent le 7ème congrès de l’Internationale communiste et qui firent de la classe ouvrière l’axe d’une large front antifasciste et anti-impérialiste grâce auquel le camp socialiste s’était décisivement élargi en 1945, à la suite de la victoire soviétique sur Hitler. Pour nous, le rôle des communistes n’est ni de suivre la bourgeoisie, comme l’a toujours fait la social-démocratie et comme le fait aujourd’hui la direction du PCF en soutenant la « construction européenne », ni de cultiver ce que Marx appelait, dans ses réflexions sur la Commune de Paris, le « solo funèbre de la classe ouvrière ». Le rôle du parti communiste, celui du Mouvement communiste mondial, est d’unir les forces progressistes contre l’oligarchie capitaliste, d’isoler l’ennemi principal, de construire de vastes dynamiques populaires permettant de préparer la révolution socialiste, non pas en paroles mais en pratique.

Ne craignons donc pas de débattre sans œillères. Nous vivons dans des conditions souvent très différentes, dans des pays impérialistes ou dans des pays dominés, au cœur de l’Europe impérialiste ou à sa périphérie. Il est illusoire d’espérer que notre accord politique pourrait être immédiat. Il doit au contraire se construire sur la base de notre théorie commune, le marxisme-léninisme, de notre référence commune à la classe ouvrière, de la prise en compte de nos situations nationales respectives, et surtout, surtout, nous devons tous nous inspirer du sentiment profond qui anime tous les communistes, celui de l’égalité entre les partis communistes, partant, de leur respect mutuel, du refus de s’ingérer dans les affaires internes d’un autre parti, de la solidarité de combat contre l’impérialisme.

Je diviserai mon exposé en trois étapes. Je brosserai d’abord le tableau de la situation mondiale qui résulte de la crise systémique du capitalisme. J’insisterai ensuite sur le potentiel révolutionnaire des affrontements de classes dans l’Union européenne et j’indiquerai comment, sur ces bases, le PRCF propose une stratégie de masse pour le peuple de France. Je terminerai par une réflexion sur le devenir du Mouvement communiste international.

I – QUELLES REPONSES A LA CRISE DU CAPITALISME MONDIAL

a) La contradiction capital-travail s’aiguise.

b) Évitons toutefois de tomber dans un optimisme excessif au regard des dangers qui nous cernent.  c) Aujourd’hui, cette mondialisation néolibérale – qui constitue la forme continentalisée et mondialisée du       capitalisme monopoliste d’Etat – vise clairement plusieurs cibles

d) Face à cette mondialisation impérialiste, qui est notre ennemi planétaire commun, sur quelles résistances pouvons-nous miser ?

II – j’en viens à présent à l’analyse spécifique de l’Union européenne et à la stratégie qu’en conséquence, nous dessinons pour la France.

a) Nature de classe de l’UE – le condominium germano-US

b) Étape actuelle de la stratégie de l’UE

III – Pour une nouvelle étape du Mouvement communiste international

Le MCI menacé par la droite

Conclusion

Chers camarades, l’examen décontracté des points d’accord et de divergence, il ne devrait y avoir rien là que de naturel entre révolutionnaires.  Le PRCF défend pour sa part, non dans ses attendus datés, mais dans ses orientations cardinales, la ligne de principe qui fut celle de l’IC au 7ème congrès de 1937. En France, le petit PRCF devient incontournable, c’est un fait qu’a encore attesté récemment le rassemblement du 2 février place de Stalingrad. Nous ne nous prenons pas pour meilleurs que d’autres et nous avons conscience de nos insuffisances. Nous voyons, et nous en sommes heureux, que nos camarades de Vénissieux ou de Douai ont un meilleur ancrage ouvrier que nous, que les rouges vifs de Paris sont ancrés dans le syndicalisme de classe, qu’il faut et faudra de tout pour faire revivre un vrai PCF, qui bien qu’aujourd’hui dénaturé par le PC-PGE, reste la chair et le sang de notre peuple. Mais sans le PRCF, sans son ancrage dans la Résistance d’hier et d’aujourd’hui, sans sa force de proposition stratégique et théorique, je le dis sans fausse modestie, ce parti communiste de France dont le MCI a besoin, ne renaîtra pas. Mais l’unité est un combat contre ce qui divise les communistes, que ce soit l’opportunisme ou le sectarisme. La crise politique s’aggrave, une issue réactionnaire est programmée dans notre pays si nous refusons de prendre à temps des risques unitaires mesurés. Nous avons donc tous d’énormes responsabilités devant le MCI, devant les ouvriers et les démocrates de France. Puisse cette conférence, que nous n’opposons nullement aux Rencontres internationalistes de Vénissieux ni aux efforts du collectif Polex, nous aider à forger une Convergence d’Action Communiste en France en dehors de l’influence social-démocrate et mutante. Communistes du monde, nous avons besoin de vous en ces temps incertains. Le peuple français a beaucoup apporté au communisme, de Babeuf à la Commune en passant par l’engagement anticolonial du PCF. Aujourd’hui une partie des ouvriers gravement désorientée est tentée par le FN, qui feint de défendre la nation pour mieux la déshonorer. C’est pourquoi les communistes français doivent aider si peu que ce soit à reconstituer un MCI AGISSANT et inversement, sans mégoter et en nous prenant tels que nous sommes, le MCI doit nous aider à faire renaître un grand PCF digne de son passé. Camarades, pour terminer cette intervention,

Que viva la lucha de la clase obrera ! Peoples of Europe, rise up ! Vorwärts, und nie vergessen die Solidarität ! Slava KPSS y novoie Sovietski Soyouz ! Patria o muerte, socialismo o morir, no pasaran ! E ora, e ora, potere a chi lavora! Et surtout,
Prolétaires de tous les pays, peuples opprimés du monde, unissons-nous!

Et, comme l’avaient écrit sur leur drapeau les Sans Culotte qui venaient d’arracher à la Convention bourgeoise, le 4 mai 1793, il y a tout juste 220 ans aujourd’hui, le blocage des prix et la suspension du libre marché du pain,

« Liberté, égalité, fraternité, souveraineté du peuple, ou la mort ! »
VENCEREMOS ! we shall overcome ! NOUS VAINCRONS !

Publicités

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s