La Montagne : Tous privés de dessert à la cantine

Pour lire l’article, cliquez sur l’image

Oui, les punitions collectives sont interdites (II. La procédure disciplinaire / A. Une procédure soumise au respect des principes généraux du droit / 5 – Le principe de l’individualisation / a) Énoncé du principe)

Le maire d’un village est un élu du peuple et donc doit agir selon le mandat pour lequel il a été élu et rendre des comptes et ne pas se comporter en roitelet tout puissant.
Concernant l’affaire en questions, l’article cite des faits mais ne donne pas assez d’éléments pour pouvoir prendre une position éclairée. Cependant :

  • Si le personnel est débordé est fatigué, c’est certes parce que nous sommes en fin d’année scolaire, certes parce qu’il fait chaud, peut être parce qu’il manque de formation (à vérifier), mais sans doute, comme dans beaucoup de services publics, parce qu’il n’est pas assez nombreux.
  • Côté parents, certains sont laxistes (mais qu’appelle-t-on laxisme ?), d’autres démunis par une situation sociale particulièrement difficile, et d’autres ont démissionné, c’est aussi vrai. Mais ce n’est pas une généralité et généraliser ainsi est dangereux.

Alors :

  • Oui, priver un enfant de dessert ne va sans doute pas le faire entrer en phase de dénutrition, mais pourrait causer des difficultés digestives (le dessert ayant essentiellement pour but un apport de sucre et de fibres permettant d’enclencher la digestion)
  • La privation de dessert pour quelque raison que ce soit est inacceptable. Il y a d’autres moyens d’éduquer et de sanctionner,  si besoin, l’attitude inadmissible d’un enfant. Or l’école, y compris à la cantine, est bien un lieu d’instruction et d’éducation non ?
  • Cette décision est scandaleuse, car d’une part collective, d’autre part touchant à la nourriture et comme le signale un précédent internaute, quid des enfants dont les familles sont dans de telles difficultés que le déjeuner à la cantine est le seul repas correct de la journée ?
  • Cette affaire prouve bien que l’arrêt de la RGPP (non remplacement d’un fonctionnaire sur 2 et à l’avenir 3/4 voire 4/5) est d’un enjeux terrible dans l’avenir des services publics et des personnels. Le but serait-il  de les voir disparaître ? Je me psoe une question concernant les décisions du nouveau gouvernement : la protection de certains ministères, tels l’Education nationale comprend-elle aussi le personnel non enseignant ?
  • Ce père, quelles que soient les  raisons et les circonstances, a raison. La punition par le fric ça suffit !!! et c’est bien la démonstration d’une difficulté à gérer correctement les problèmes avec de vraies solutions adaptées et pédagogiques.

J’oserais pousser la curiosité jusqu’à demander si dans cette cantine les repas sont préparés sur place ou sont livrés à partir d’un fournisseur externe et industriel. Si c’est cette dernière solution, la présence d’un dessert dans le déjeuner est d’autant plus essentielle.

Publicités

Postez un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s