Presse : Appel aux lecteurs de « La Raison »

En octobre 2010, Marc Blondel, président de la Fédération nationale de la Libre Pensée et directeur de notre publication, lançait un appel dans les colonnes de notre journal :

« Notre revue mensuelle, la Raison de la Fédération nationale de la Libre Pensée tient solennellement à protester contre les décisions qui viennent d’être prises par Presstalis (ex-NMPP).

Comme toujours, sous couvert de problèmes financiers, de moyens techniques, on étrangle la presse d’opinion par le mur de l’argent. Décidément, le libéralisme économique est totalement contradictoire avec le libéralisme des idées. « Laissez faire, laissez passer », telle est la devise du libéralisme économique.

« Faire taire pour que tout passe », telle est la méthode du nouveau totalitarisme. Ce sont tous les acquis démocratiques, issus de la Libération qui sont ainsi remis en cause.

La Sécurité sociale, les régimes de retraite, la liberté syndicale, la liberté de presse, le droit d’opinion ; tout cela est mis à bas par l’esprit de revanche des 200 familles.

Avec les mesures décidées par Presstalis (ex-NMPP), c’est la démocratie mise au ban de la Nation.

La Libre Pensée est désormais interdite, de fait, dans les kiosques. Depuis le Régime de Vichy, de sinistre mémoire, on n’avait jamais vu cela. Votre gloire financière est votre honte.

Mais nous ne laisserons pas faire cette infamie, nous allons en appeler à l’opinion publique.

Comme le proclamait la déclaration des Droits de l’Homme de 1793 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Vous n’avez pas voulu de la démocratie ? Vous aurez la révolte. »

Publicités